fase 76

Descente de police RESF

À lire, ci-après, le communiqué de presse commun RESF/CDLF qui a été lu lors du rassemblement de soutien aux sans papiers devant la préfecture le 5 mai et dont Paris-Normandie s’est fait l’écho dans son édition du lendemain.

 

Communiqué

Quand la police frappe à la porte d'un citoyen ordinaire, un matin à 7 heures, et quand un membre de la brigade accuse : « Vous hébergez des étrangers sans-papiers ! », nous sommes légitimement inquiets. Car, même si les policiers repartent bredouilles, ils cherchaient visiblement à prendre le locataire en flagrant délit de solidarité. Un délit qui pourtant, selon M. Besson, le « ministre de l'immigration etc. », n'existe pas.

Quand on apprend, de plus, que la personne chez qui la police a fait cette incursion est le fils d'une militante connue de RESF, nous nous inquiétons encore plus. Car, même de façon indirecte, c'est une menace contre tous les soutiens aux familles d'enfants scolarisés en France dont la situation administrative n'est pas encore réglée.

Nous affirmons toujours et encore notre solidarité avec les familles sans-papiers.

Nous nous élevons contre toutes les tentatives de pression et d'intimidation contre celles et ceux qui mettent en pratique leur devoir de solidarité !

Nous restons vigilants et mobilisés et appelons les citoyennes et les citoyens à dénoncer toute atteinte aux libertés individuelles et à la liberté d'opinion.


CDLF et RESF

 logo fase 2011-var-1-2

Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique de Seine-Maritime     

FASE 76

front de gauche

Vous êtes ici : Accueil Communiqués Communiqués unitaires Descente de police RESF